Une carte libre du monde

La cartographie participative, c'est un peu "wikipedia à la sauce cartographique". OpenStreetMap, logiciel libre de cartographie, a permis à des milliers de personnes de cartographier "le monde" et de faire de cette carte un "bien commun" sur lequel chacun peut s'appuyer pour développer des innovations sociales.



OpenstreetMap : pour des données vraiment accessibles

Bien que réalisées avec de l'argent public ou par les apports de la communauté, la plupart des cartes ne permettent pas l'utilisation des données qui la composent.
Le plus souvent, les utilisateurs ont accès à des rendus, des images, des services mais ne peuvent eux même avoir accès à la ressource cartographique et ce, même s'ils sont les "déposants" de la ressource.

Ainsi l'agence cartographique publique d'Angleterre, l'Ordnance Survey, conserve le droit de reproduction à son profit, alors qu'elle est financée par ses principaux utilisateurs, les contribuables britanniques.
C'est ce constat qui a poussé Steve Coast à créer OpenStreetMap
L'activité déployée pour  OpenStreetMap s'inscrit dans le courant de la culture libre, qui préconise les logiciels les plus ouverts possibles.

La plupart des utilisateurs souscrivent à l'idée d'empêcher l'appropriation définitive par des organismes commerciaux de biens dont l'ensemble de la communauté a besoin


Un projet fou mais qui fonctionne !




D'une idée un peu folle émise en 2004, (en bref : "je vais cartographier le monde, qui m'aime me suive !"), le rêve est devenu réalité en 2014.

En seulement 10 ans, la quasi totalité du globe est cartographié sur  OpenStreetMap.

Ce projet n'aurait pu aboutir sans le "pouvoir de la communauté" et du travail collaboratif.

Car  OpenStreetMap c'est :
- Plus de 4.490.994 d'inscrits dans 251 pays
- Plus de 220 membres actifs chaque jour (3000 par mois) en France soit plus de 150 000 noeuds créés chaque jour. (>40 en Belgique publiant plus de 10 000 points chaque jour)
- Mise à jour permanente des données
- Un Wiki et des listes de discussion
- Des logiciels créés chaque jour
- Des rencontres internationales et locales.
- Des communautés locales


Un projet sans fin !

La cartographie est un travail jamais terminé.
Chaque jour, à côté des données pour lesquelles il existe un tag officiel, de nouveaux types de tags sont crées pour permettre l'ajout de données (hauteur des trottoirs, couleurs des toitures, type de végétation...). Sur  OpenStreetMap, il n'y a aucune limite à l'ajout de données dans la base de données, ce qui laisse à chacun l'opportunité d'aller jusqu'au niveau de détails souhaités.
La procédure : je peux tout encoder ! S'il existe un tag officiel, je l'utilise, si pas je crée le tag et le soumet à la communauté pour validation et intégration dans la liste des tags officiels


image CCBYSA.png (17.2kB)
Ces notes de cours sont mises à disposition sous licence CC BY SA 2.0 Belgique (Auteur Cooptic)